Disposition des os du membre inférieur

Le poids du corps est transféré de la colonne vertébrale à la ceinture pelvienne par l'intermédiaire des articulations sacro-iliaques et de la ceinture pelvienne aux fémurs (L. femora) par l'intermédiaire des articulations de la hanche. Pour mieux supporter la station debout bipède, les fémurs sont orientés obliquement au sein des cuisses (vers le bas et le côté médial) de telle façon qu'en position debout, les genoux sont adjacents l'un à l'autre et sont placés directement en dessous du tronc, ce qui ramène le centre de gravité sur les lignes verticales des jambes et des pieds porteurs. Il est intéressant de comparer l'obliquité des fémurs avec la verticalité de ces os chez les quadrupèdes dont les genoux sont écartés et dont la masse du tronc est suspendue entre les membres. Chez la femme, les fémurs sont légèrement plus obliques que chez l'homme en raison de la plus grande largeur du bassin. Au niveau des genoux, l'extrémité distale de chaque fémur s'articule avec la rotule et le tibia de la jambe correspondante. Le poids est transféré de l'articulation du genou à celle de la cheville par le tibia. La fibula (péroné) ne s'articule pas avec le fémur et n'intervient pas dans le soutien ni dans le transfert des charges ; il offre toutefois des sites d'insertion musculaire et contribue à la formation de l'articulation de la cheville.

Au niveau de la cheville, la charge supportée par le tibia est transférée au talus (astragale). Le talus est la clé de voûte d'une arche longitudinale formée par les os du tarse et du métatarse de chaque pied ; en station debout, ces arches distribuent équitablement les charges entre les talons et les avant-pieds, constituant donc de chaque côté une plateforme flexible, mais stable, pour soutenir le poids du corps.