Tarse

Le tarse (partie postérieure ou proximale du pied ; arrière-pied) comprend 7 os : le talus, le calcanéus, l'os cuboïde, l'os naviculaire et les trois os cunéiformes. Seul un d'entre eux, le talus, s'articule avec les os de la jambe.

Le talus (L. cheville, os de la cheville) (astragale) présente un corps, un col et une tête. Sa face supérieure ou trochlée du talus (poulie de l'astragale) est serrée entre les deux malléoles et supporte le poids du corps qui lui est transmis par le tibia. Le talus le transmet à son tour et le répartit entre le calcanéus, sur lequel le corps du talus repose, et l'avantpied, par l'intermédiaire d'un « hamac » ostéo-ligamentaire qui reçoit la tête du talus, arrondie et dirigée vers l'avant et le côté médial. Le hamac (ligament « à ressort ») est suspendu en dessous d'un intervalle séparant la console talaire (une projection latérale du calcanéus en forme de console) et l'os naviculaire (scaphoïde) situé antérieurement. Le talus est le seul os du tarse dépourvu d'insertion musculaire ou tendineuse. La majeure partie de sa surface est revêtue de cartilage articulaire. Le corps du talus porte la trochlée sur sa face supérieure et sa partie postérieure se rétrécit en un processus postérieur creusé d'un sillon pour le tendon du muscle long fléchisseur de l'hallux, bordé d'un tubercule latéral saillant et d'un tubercule médial moins proéminent.

Le calcanéus (os du talon ; calcanéum) est l'os du pied le plus volumineux et le plus robuste. En station debout, le calcanéus transmet la majeure partie du poids du corps du talus au sol. Les deux tiers antérieurs de la face supérieure du calcanéus s'articulent avec le talus et sa face antérieure s'articule avec l'os cuboïde. La face latérale du calcanéus porte une crête oblique, la trochlée fibulaire (tubercule des péroniers) qui sert de point d'ancrage à une poulie tendineuse pour les muscles éverseurs du pied (des muscles qui écartent la plante du pied du plan médian). Du côté médial, la console talaire (L. sustentaculum tali), le soutien du talus en forme de console, se détache du bord supérieur de la face médiale du calcanéus et contribue à soutenir la tête du talus. La partie postérieure saillante et massive du calcanéus forme la tubérosité calcanéenne (L. tuber calcanei) sur laquelle on reconnaît trois tubercules : médial, latéral et antérieur. Seul le tubercule médial prend contact avec le sol en station debout.

L'os naviculaire (L. navicula, petite barque) (scaphoïde) est un os aplati en forme de barquette interposé entre la tête talaire en arrière et les trois os cunéiformes en avant. La face médiale de l'os naviculaire se renfle inférieurement pour former la tubérosité naviculaire, un important site d'insertion tendineuse, car contrairement au bord latéral, le bord médial du pied ne repose pas sur le sol, mais forme l'arche longitudinale du pied qui doit être soutenue en son centre. Lorsque cette tubérosité est trop saillante, elle peut être le siège d'une compression douloureuse au contact de la paroi médiale de la chaussure.

L'os cuboïde est de forme à peu près cubique ; il est l'os le plus latéral dans la rangée distale des os du tarse. La tubérosité du cuboïde (crête du cuboïde) qui parcourt transversalement sa face inféro-latérale délimite en avant d'elle un sillon pour le tendon du muscle long fibulaire (gouttière du long péronier latéral).

Les trois os cunéiformes sont les cunéiformes médial (1er cunéiforme), intermédiaire (2e cunéiforme) et latéral (3e cunéiforme). L'os cunéiforme médial est le plus volumineux et l'os cunéiforme intermédiaire le plus petit. Chaque cunéiforme (L. cuneus, en forme de coin) s'articule en arrière avec l'os naviculaire et en avant avec la base de l'os métatarsien correspondant. L'os cunéiforme latéral s'articule en outre avec l'os cuboïde.