Membre inférieur

Les membres (extrémités) inférieurs sont des extensions du tronc spécialisées dans la transmission du poids du corps, la locomotion, l'aptitude à se déplacer d'un endroit à un autre, et le maintien de l'équilibre.

La description des membres inférieurs inclut traditionnellement celle des régions qui font la transition entre le tronc et la partie libre des membres inférieurs (leur partie mobile qui prolonge tronc), telle que, par exemple, la région glutéale (G. gloutos, fesses). Le membre inférieur comprend six parties ou régions principales :

  1. La région glutéale (L. regio glutealis, région fessière). Cette région de transition entre le tronc et la partie libre du membre inférieur comprend elle-même deux parties : la région postérieure saillante et arrondie de la fesse (L. nates, dunes) et la région latérale habituellement moins saillante de la hanche (L. regio coxae) qui couvre l'articulation de la hanche et le grand trochanter du fémur. Dans le langage courant, la « largeur des hanches » fait référence à la dimension transversale au niveau des grands trochanters. La région glutéale est limitée en haut par la crête iliaque, médialement par le pli interfessier et en bas par le pli ou sillon sous-jacent à la fesse, le pli fessier (L. sulcus glutealis). Les muscles fessiers sont responsables du relief de cette région.
  2. La région de la cuisse ou région fémorale (L. regio femoris). Cette partie ou région de la portion libre du membre inférieur s'étend entre les régions glutéale, abdominale et périnéale du côté proximal et la région du genou du côté distal. Elle contient la majeure partie du fémur (l'os de la cuisse), qui relie la hanche au genou. La transition entre le tronc et la partie libre du membre inférieur est abrupte en avant et médialement. La limite entre les régions de la cuisse et de l'abdomen est marquée antérieurement par le ligament inguinal et médialement par la branche ischio-pubienne de l'os coxal (une partie de la ceinture pelvienne ou squelette du bassin). La zone de jonction entre ces deux régions est la région inguinale ou Vaine.
  3. Genou (L. genu) ou région du genou (L. regio genus). Cette partie ou région comprend les parties saillantes distales (condyles) du fémur et proximales du tibia, la tête de la fïbula et la rotule (L. patella), qui se trouve en avant de l'extrémité distale du fémur, ainsi que les articulations qui réunissent ces différentes structures osseuses. La partie postérieure du genou (L. poples) comprend une dépression bien délimitée et remplie de graisse appelée fosse poplitée ; elle est une voie de passage des structures vasculo-nerveuses.
  4. Jambe (L. crus) ou région jambière (L. regio cruris). Bien que les profanes attribuent incorrectement le terme « jambe » à l'entièreté du membre inférieur, anatomiquement la jambe est la partie du membre qui s'interpose entre le genou et les protubérances arrondies médiale et latérale (malléoles) qui flanquent l'articulation de la cheville. La jambe contient le tibia (en boucherie : l'os du jarret) et la fibula (L. boucle, agrafe) ; elle relie le genou au pied. Le mollet (L. sura) est la saillie postérieure de la jambe qui correspond au muscle triceps surae, dont le tendon calcanéen (d'Achille) s'étend jusqu'au talon.
  5. La cheville ou cou-de-pied (L. tarsus) correspond à la région talo-crurale (L. regio talocruralis). Elle inclut la partie distale et étroite de la jambe et les malléoles ; l'articulation de la cheville (talo-crurale) se situe entre les malléoles.
  6. Le pied (L. pes) ou la région du pied (L. regio pedis). Extrémité distale du membre inférieur, le pied comprend le tarse, le métatarse et les phalanges (les os des orteils). Sa face supérieure est le dos du pied et sa face inférieure, celle qui prend contact avec le sol, la plante ou région plantaire. Les orteils sont les doigts du pied. Comme le pouce, le gros orteil (L. hallux) ne possède que deux phalanges ; les autres orteils en ont trois.